© 2016 Zac à Surprises 

  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon
  • Noir Google+ Icône
  • Facebook - White Circle

Si les enfants réinventaient le guide alimentaire

Source de l'image:yoopa.ca 

 

Si les enfants avaient à rédiger eux-mêmes le Guide Alimentaire, il serait fort simple.
En fait, il y aurait trois catégories d’aliments:
 
-          Produits sucrés
-          Pizza et substituts
-          Tout le reste
 
Le sucré comprend tout ce qui est agréable pour les papilles. On ne fait aucune distinction ici entre les desserts, les collations, les cochonneries et les bonbons des occasions spéciales. Le but ultime, c’est d’en faire la base de son alimentation. Malheureusement, les parents pensent autrement.
 
La catégorie « Pizza et substituts » comprend tout ce qui peut représenter un semblant de repas et qui est agréable à manger. Hot-Dogs, Macaroni au fromage, frites, croquettes de poulet… c’est variable d’un enfant à l’autre. En gros, tout ce qui ne suscite pas de baboune quand les parents répondent à la dangereuse question « Qu’est-ce qu’on mange? ».
 
Et finalement, il y a tout le reste. Il y a quand même quelques sous-catégories, dans ce groupe alimentaire :
 
-  Les tolérables : Ce n’est vraiment pas notre aliment préféré, mais on peut l’avaler sans trop d’horreur. C’est mangeable, mais pas vraiment agréable.
 
-  Les bons bouche-trous : À défaut de sucré, on peut se rabattre sur ceux-là. Des fruits, du fromage, du pain. Même des crudités, certains jours.
 
-  Les inconnus douteux: Un aliment qu’on n’a jamais goûté encore, mais dont l’aspect n’augure rien de bon. La règle est simple : Dans le doute, on s’abstient.
 
-  Les « bons pour la santé » : On sait que si on se force avec ceux-là, ça fera plaisir aux parents. Et qui dit parents heureux, dit dessert généreux. Ce sont des aliments insipides, mais payants.
 
-  Les ennemis jurés: On les connaît, on les déteste, on les fuit comme la peste. La vie est trop courte pour tolérer une pareille horreur dans son assiette.
 
 
En annexe du Guide, voici quelques notes diverses sur la bienséance à table :
 
Il ne faut pas jouer avec la nourriture. On joue plutôt avec les aliments qu’on ne veut pas manger.
 
En mettant la table, de quel côté placer ce qui sert à manger? Bof, la main gauche va à gauche, la main droite va à droite.
 
Un napperon n’est qu’une cible facultative pour les miettes. Le plancher fait tout aussi bien l’affaire.
 
Manger une toast par le milieu est la façon parfaite de s’étendre de la garniture jusqu’aux oreilles.
 
Une moustache de lait et/ou de jus devrait être arborée fièrement jusqu’au repas suivant.
 
Tel que stipulé dans la Constitution Infantile (article 42, alinéa 16), l’expression « Je n’ai plus faim » ne s’applique JAMAIS aux desserts.

 

Zac à surprises l garderie temps partiel

 

Source:http://yoopa.ca/alimentation/nutrition/le-guide-alimentaire-reve-des-enfants

Rédaction de texte et gestion de blogue par Boxcom.ca

 

Tag : garderie temps partiel

Please reload

Des questions ? Écrivez-nous

Est-ce que mon enfant dort trop à la garderie?

Le rôle de mère et celui de maman

Astuces pour aider votre enfant à prendre son médicament.

Les comptines et ses avantages!

1/8
Please reload